J. Croset ~ Couleurs en baz'art !

J. Croset ~ Couleurs en baz'art !

Le café littéraire

Entrez dans la caverne, installez-vous au coin du feu, au milieu des ombres dansantes et de la musique des mots auxquels j'espère rendre ici hommage. J'ai le plaisir de partager ici avec vous quelques citations qui sont pour moi particulièrement marquantes et dont, j'espère, la lecture pourra vous parler également. Prenez place, l'ivresse d'un peu d'hypocras, et à votre tour si vous le souhaitez, donnez-moi à boire de ces phrases qui vous marquent, vous réjouissent, vous apaisent et peuvent parler pour nous. L'espace commentaire les accueille comme les bras d'un vieux siège au creux de cet antre. Parce que quoi qu'en dise le père Voltaire ("L'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent penser par eux-mêmes...") je me sens davantage l'âme d'un Montaigne et voici donc, sur les murs de cette grotte baroque, quelques déchirures composites et très incomplètes de ma bibliothèque. 

 

Guillaume Apollinaire

 

"Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne"

                                         "Alcools" - Les Colchiques

 

"A la fin tu es las de ce monde ancien"

                                        "Alcools" - Zone

 

"Ouvrez-moi cette porte où je frappe en pleurant"

                                        "Alcools" - Le Voyageur

 

Charles Baudelaire

 

"Exilé sur le sol au milieu des huées,

Ses ailes de géant l'empêchent de marcher"

                               "Les Fleurs du Mal" - L'Albatros

 

"La musique souvent me prend comme une mer !"

                             "La Musique"

 

Victor Hugo

 

"Il paraît que voir, cela cache."

                             "L'Homme qui rit"

 

"Ces deux lacunes se combinaient pour se compléter. Ces deux exils aboutissaient à une patrie. Ces deux fatalités incurables opéraient leur jonction dans le contentement."

                               "L'Homme qui rit"

 

"L'art, splendeur universelle, 

Au front des peuples étincelle 

Comme l'astre au front de Dieu ! 

[...]

L'art, c'est la pensée humaine, 

Qui va brisant toute chaîne. 

L'art c'est le doux conquérant. 

A lui la Rhin et le Tibre !

Peuple esclave, il te fait libre ;  

Peuple libre, il te fait grand !"

                           L'art et le peuple

 

"La foule a trop de têtes pour avoir une pensée et trop d'yeux pour avoir un regard. La foule, surface elle-même, s'arrête aux surfaces."

                                 "L'Homme qui rit"

 

Louis Ferdinand Céline

 

"Mais son regard dansait bien guilleret quand même au dessus de ses joues tapées et bises, un regard qui vous prenait l'attention et vous faisait oublier le reste, à cause du plaisir léger qu'il vous donnait malgré soi et qu'on cherchait à retenir après en soi d'instinct, la jeunesse."

                                               "Voyage au bout de la nuit"

 

 

" L'amour c'est l'infini mis à la portée des caniches."

                            "Voyage au bout de la nuit"

 

Edmond Rostand

 

"Moi, c'est moralement que j'ai mes élégances !"

                 "Cyrano de Bergerac"

 

"Toute ma vie est là :

Pendant que je restais en bas, dans l'ombre noire,

d'autres montaient cueillir le baiser de la gloire !"

                            "Cyrano de Bergerac"

 

"Moi je ne suis qu'une ombre, et vous qu'une clarté"

                              "Cyrano de Bergerac"

 

"Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul."

                                  "Cyrano de Bergerac"

 

 François Villon

 

"Nécessité fait gens mesprendre

Et faim saillir le loup du bois."

                     Le Testament

 

 

"Frères humains qui après nous vivez,

N'ayez les coeurs contre nous endurcis !

Car si pitié de nous, pauvres, avez

Dieu en aura plutôt de vous, merci.

[...]

Si frères vous clamons, pas n'en devez

Avoir dédain, quoique fûmes occis

Par justice... Toutefois, vous savez

Que tous hommes n'ont pas bon sens rassis."

                          Ballade des Pendus

 

Paul Scarron

 

"Celui qui cy maintenant dort

Fit plus de pitié que d'envie

Et vécut mille fois la mort

Avant que de perdre la vie.  

Passant, ne fais ici de bruit ! 

Garde bien que tu ne l'éveilles, 

Car voici la première nuit

Que le pauvre Scarron sommeille."

                                       Épitaphe

 

Montaigne

 

"Ceux que nous appelons "monstres" ne le sont pas à Dieu, qui voit en l'immensité de son ouvrage l'infinité des formes qu'il y a comprises [...] Nous appelons "contre nature" ce qui advient contre la coutume ; rien n'est que selon elle, quel qu'il soit. Que cette raison universelle et naturelle chasse de nous l'erreur et l'étonnement que la nouvelleté nous apporte."

                                 Les Essais

 

"Ce qu'il voit fréquemment ne l'étonne pas, même quand il en ignore la cause ; mais dès que se produit quelque chose qu'il n'a jamais vu, il en fait un prodige."

                          La Divination, Cicéron (cité par Montaigne, Essais, II, 30)

 

Jules Renard

 

"Va, va... Cherche la main divine qui nous tend l'hostie de la Lune..."

                                                Journal

 

Guadalupe Nettel (auteur mexicaine)

 

"Pour moi, les monstres représentent l'incarnation de la beauté dans sa forme la plus authentique et insolite. Ce sont des êtres fragiles et courageux qui s'opposent - volontairement ou involontairement - aux modèles conventionnels. [...] Souvent, les gens me demandent si, à mes yeux, seuls les êtres étranges sont beaux. Ma réponse est : Oui, mais nous sommes tous étranges à notre façon."

                                                       Propos recueillis au Salon du livre de 2009

 

Molière

 

"En homme d'honneur on ne lâche aucun mot qui ne parte de coeur."

                    Le Misanthrope

 

"La parfaite raison fuit toute extrémité,

Et veut que l'on soit sage avec sobriété."

                       Le Misanthrope

 

"Et qui n'a pas le don de cacher ce qu'il pense

Doit faire en ce pays fort peu de résidence."

                       Le Misanthrope

Fiodor Dostoïevski

 

Ah ! Ma chérie, qu'est-ce que le style ? Vous savez, je ne sais même plus ce que j'écris, je ne sais plus rien, je ne me relis même pas, je ne me corrige pas, j'écris seulement pour écrire, pour m'entretenir avec vous un peu plus longtemps...

 

~

 

 

Une liste bien sûr non exhaustive, et qui ne le sera jamais... elle viendra très probablement à être complétée mais se veut surtout la porte d'entrée d'un échange et de découvertes à bâtons rompus.

 



05/02/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres